Syndicat

Syndicat est un jeu Grandeur Nature qui méle à la fois le jeu de rôles, l'airsoft, le jeu de gestion et le role play littéraire.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal d'Octobre

Aller en bas 
AuteurMessage
Meneur de jeu
Admin
avatar

Messages : 155
Réputation : 2
Date d'inscription : 01/07/2012
Localisation : Partout

MessageSujet: Journal d'Octobre   Lun 1 Oct - 8:05

30 Septembre 2012:
Coup de filet pour la Police.



La police de Toulon à mis la main sur un petit trafique d'armes qui s'organisait du côté de la Valette et de la garde.
Géré par un réseau Corse les deux trafiquants ont été interpellés et entendu au commissaria de Toulon.
L'un d'eux explique qu'ils n'étaient pas seuls à gérer ce trafique mais qu'ils avaient, au dessus d'eux, une femme du nom de Roxan Angeli.
La criminelle présumée, d'après les rapports de police, auraient été, autrefois, une collégue policière plus connue sous le nom de Emma Costa. La fille du célébre parrain de la Mafia tombé sous les balles des forces de justice. Raphaël Angeli avait été abatut en 2010 par la police d'Ajaccio sous la direction de sa propre fille.

Ainsi, explique le commissaire en charge de l'affaire, elle connaissait toutes les ficelles du metier et a put passer outre nos systémes sans trop de problèmes. Si elle c'est retiré il sera difficile de la retrouver maintenant.


Dernière édition par Meneur de jeu le Mer 17 Oct - 7:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://syndicat.forum2jeux.com
Meneur de jeu
Admin
avatar

Messages : 155
Réputation : 2
Date d'inscription : 01/07/2012
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Journal d'Octobre   Mer 3 Oct - 15:55

8 Octobre 2012:
Disparition étrange à Draguignan


Me Xavier Haints, avocat de la Famille.

Il devait partir en thaïlande avec sa petite amie pour un mois mais a soudainement disparue a quelque jours du départ.
Son père en apelle aux authorités compétentes, mais aussi au civisme de tous ceux qui pourront l'aider à retrouver un fils "dévoué, gentil et travailleur."

Christophe Dentel est tout ça à la fois, mais aussi un honnêtte promoteur immobilier, fiancé depuis de nombreuses années. Toujours droit, gentil et plein d'attention nous explique Rachel, sa fiancée avec qui il avait prévus de se marier à son retour de voyage, avec des larmes pleins les yeux. "Nous espérions un enfant", ajoute-t-elle avec une pointe de desespoir dans la voix.
Elle ne comprends pas ce qui a pu ce passer.

Son ami le plus proche, qui ne souhaite pas voir son nom apparaitre et que nous nommerons simplement "Nico" explique qu'il avait de nombreux projets, outre son voyage et que même si sa vie n'était pas un exemple d'équilibre il n'aurait jamais fait le "grand pas".
"Il comptait éditer un livre qu'on avait ecris ensemble, surtout moi, mais il était très impliqué quand même. Ce n'est pas le comportement d'un type qui va se pendre ou qui compte tout laisser derrière lui!"

La thése du suicide n'est pas écartée, pour autant, par les authorités.
L'avocat prit par Mr Dentel, Me Xavier Haints, explique que l'hypothése la plus probable soit une espèce de fugue pour echapper à une vie qui devenait par trop préssente. Mais ses plus proches ne sont pas de cet avis. Pourtant c'est quelqu'un d'impulsif et qui prenait les choses avec simplicité nous raconte un ami anonyme qui ajoute à la crédibilité de l'hypothése de l'avocat.

En tout cas, aujourd'hui, l'enquête se poursuit pour savoir ce qui a pu arriver ce jour du Jeudi 4 Octobre 2012 ou le petit Christophe à disparus sans laisser de trace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://syndicat.forum2jeux.com
Meneur de jeu
Admin
avatar

Messages : 155
Réputation : 2
Date d'inscription : 01/07/2012
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Journal d'Octobre   Mer 17 Oct - 7:38

16 octobre 2012:
Assassinat à Ajaccio de l'avocat Antoine Sollacaro, qui avait défendu Colonna


Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a estimé mardi qu'avec l'assassinat de l'avocat corse Antoine Sollacaro, tué à Ajaccio quelques heures plus tôt, c'était "un symbole de l'Etat de droit qui (était) mis en cause". (c) Afp

L'un des avocats corses les plus connus, Antoine Sollacaro, ancien défenseur d'Yvan Colonna et de l'ex-dirigeant nationaliste Alain Orsoni, a été tué par balles mardi à Ajaccio, portant à 15 le nombre d'homicides cette année en Corse où les autorités dénoncent "une escalade criminelle".

L'avocat, âgé de 63 ans, a été pris pour cible alors qu'il se trouvait à bord de sa voiture, vers 09H05, dans une station-service du centre d'Ajaccio, sur la route des Sanguinaires.

Selon les premières constatations, Me Sollacaro a été victime de "neuf tirs, dont six à la tête, au thorax et au bras", a indiqué le procureur d'Ajaccio, Xavier Bonhomme. Une dizaine de douilles de projectiles de gros calibre de type 11,43, tirés à l'arme de poing, notamment dans la tête, par un tueur casqué et monté sur une moto pilotée par un complice, ont été trouvées sur place. Une autopsie doit être pratiquée mercredi.

M. Bonhomme a souligné mardi soir qu'aucune piste n'était privilégiée à ce stade par les enquêteurs. "Les éléments en notre possession ne permettent pas de déterminer les raisons qui ont poussé des individus à commettre cet acte qui trouble de manière exceptionnelle l'ordre public", a-t-il déclaré lors d'un bref point de presse.

Proche des milieux nationalistes, Me Sollacaro avait assuré jusqu'en 2011 la défense d'Yvan Colonna, condamné à la prison à perpétuité pour l'assassinat, en 1998, du préfet de Corse Claude Erignac.

"Pour nous, il n'y a aucun lien avec l'affaire d'Yvan", a déclaré à l'AFP son père, Jean-Hugues Colonna. Me Sollacaro défendait aussi l'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni et son fils Guy, parmi d'autres clients dans des affaires relevant de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, chargée notamment du grand banditisme corse. C'est la Jirs qui a été saisie du dossier de son assassinat.

Les enquêteurs étudient notamment un lien éventuel avec une vaste affaire de fraude aux marchés publics impliquant une société de sécurité, la SMS, dont plusieurs fondateurs, comme Antoine Nivaggioni, que Me Sollacaro avait défendu, et Yves Manunta, ont été assassinés à Ajaccio.

Un conflit d'ordre privé n'est toutefois pas exclu, Me Sollacaro ayant depuis peu diversifié ses activités dans l'immobilier dans la région très convoitée de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://syndicat.forum2jeux.com
Meneur de jeu
Admin
avatar

Messages : 155
Réputation : 2
Date d'inscription : 01/07/2012
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Journal d'Octobre   Mar 23 Oct - 14:30

21 Octobre 2012:


Impact de balle retrouvé sur le par-brise d'une des voitures garées dans le chemin ce jour là, non loin de l'ecole primaire.

Les voisins alertent la police, pourtant aucun d'eux n'a rien vue.
Trop peur, peut-être, de regarder par l'une des fenêtres de leurs villas de Pignans alors que, dehors, l'impensable se déroule. Echangent de coups de feu, eclats de verre, cris et le bruit d'un moteur alors qu'une voiture s'echappent dans un crissement de pneu.
Une Opel Corsa noir ou vert avec un A de jeune conducteur sur le coffre ou encore un Scenic gris pour d'autre. Les détails donnés par les potentiels témoins sont si vastes et disparates qu'il est difficile d'en savoir plus. Malgré tout la police scientifique annonce qu'ils ont une piste. Les douilles trouvés sur place indiquent que des armes de poings, du 9mm apparement, aurait été utilisé. Si cela nous semble être bien pauvre pour entamer une enquête le policier en charge, ce jour là, nous rassure: "C'est un bon début, nous allons pouvoir remonter la trace jusqu'aux armes et ainsi identifier les tireurs. C'est une question de jours avant d'arrêtter ceux qui ont fait ça!"

Mais, au delà de l'inquietude qui régne dans le quartier, c'est tout le village qui est maintenant sous pression. Il y'a un mois à peine Jean-René Bourguignon était retrouvé assassiné, une balle dans la tête, en plein milieu d'une fête forraine. Les Pignantais demande au Maire de bien vouloir réagir face à cette montée de la violence qui semble incontrôlable.
Le Maire de Pignans, Mr Robert Michel, assure que ce sont des faits isolés et que les habitants de la petites communes n'ont rien a craindre en ce qui concerne un réglement de compte quelconque.


Mr le Maire de Pignans, Robert Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://syndicat.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'Octobre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'Octobre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EUR USD pour le 21 Octobre 2011
» MASSACRE DU 17 OCTOBRE 1961.
» 17 octobre 1961
» MOHAMED GHAFIR : « LA RÉPRESSION FUT ATROCE ET INNOMMABLE ». Témoignage 17 octobre 1961
» Semaine du 28 septembre au 4 octobre 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Syndicat :: Le VAR :: Les MEDIAS-
Sauter vers: